Sélectionner une page

ARTICHAUT

– Je suis l’artichaut et j’ai un coeur à prendre –

L’artichaut au coeur de la bretagne

Comme tous les amoureux de la Bretagne, l’artichaut s’y sent bien. Premièrement, le climat océanique tempéré du nord de la Bretagne le protège des fortes variations de température. Notons que l’artichaut a plutôt bon goût, et nous ne parlons pas ici exclusivement de sa valeur gustative, mais aussi du choix de sa résidence principale. En effet, bien qu’il déteste avoir le pied dans l’eau celui-ci privilégie le littoral breton. Vous nous direz que les artichauts n’ont pas d’œil et qu’ils n’ont pas sélectionné la Bretagne pour ses magnifiques paysages. Pourtant l’œilletonnage est leur façon de se multiplier, hasard ou pas nous vous laissons en décider…

Partageons nos bonnes recettes

Tout d’abord, il est important de comprendre la structure de l’artichaut. Celui-ci est composé d’une tige, de feuilles, et d’un cœur. La partie comestible est le fond, qui se trouve au cœur de l’artichaut. Si vous regardez l’artichaut du dessus, vous pouvez y voir ses feuilles former des étoiles. Cette structure peut nous faire penser aux citadelles Vauban, avec ses remparts en forme d’étoile. Notons qu’à l’époque elles avaient la réputation d’être imprenables, au fur et à mesure les technologies et les techniques offensives ont évolué et les remparts perdaient de leurs utilités. De même, au fil des années, les ustensiles et les techniques culinaires se sont aussi perfectionnées pour ainsi sublimer ce produit. Toutefois prendre son temps est nécessaire, afin d’être juste dans ses cuissons pour au fond ne pas l’abîmer.

La culture de l’artichaut